Communauté juive massorti de Bruxelles

La cacheroute en théorie et en pratique

Le terme "cacher" désigne l'alimentation conforme aux normes alimentaires juives. Il y a toujours une beth din chargée de contrôler la cacheroute. Ainsi, les commerces alimentaires ont toujours une mention de la beth din qui les contrôle, qu'il s'agisse du boucher, du restaurant ou encore les différents traiteurs et poissonniers. Les produits industriels peuvent être estampillées cachers. 

Néanmoins, un aliment qui n'a pas de tampon de cacheroute peut être cacher. C'est le cas par exemple d'un fruit ou légume frais. 

Si les règles de la cacheroute sont généralement bien connues, leur mise en pratique peut poser des problèmes. 

Comme seuls les restaurants sous contrôle d'une beth din sont cachers, nous dépendons (surtout à Bruxelles) très largement de l'application de la cacheroute à la maison. 

La cacheroute en 2 mots

Les listes de cacheroute des rabbinats

Vous trouverez ci-dessous les documents des rabbinats de Bâle, des Pays-Bas et de Paris ainsi que la liste de produits cachers pour la patisserie.

La cuisine à la maison

Pour les bonnes recettes à la maison, n'hésitez pas à souscrire à The Nosher (en anglais).

Deux beaux livres de cuisine:

Et récemment publié : La cuisine juive d'Annabelle Schachmes, publié ici : éditions Grund

Bon appétit !

Agenda